Le singapourien TES redonne vie à Recupyl 

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Pixabay

TES, la société singapourienne de recyclage de déchets informatiques, annonce deux investissements dans des usines de recyclage de batteries au lithium, dont un concernant Recupyl à Grenoble. L’entreprise française, qui avait été placée en liquidation judiciaire durant l’été 2018, devrait donc reprendre du service.

Reprise de technologie

Dans son communiqué, TES indique vouloir investir 25 M$ (16,6 M€) dans deux usines, notamment celle de Recupyl à Grenoble. Le groupe asiatique...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.