Le bâtiment, 1er bénéficiaire de la grande obligation verte de l’Etat français

Print Friendly, PDF & Email

Le bébé a bien grandi. Lancé en janvier 2017 pour un montant de 7 milliards d’euros, le green bond pionnier de l’État français a dépassé début septembre les 20 Mds€ d’encours, suite à une nouvelle émission de 1,5 Md€. En deux ans, ce titre est devenu un outil financier presque banal, avec une copieuse enveloppe et donc une liquidité assez standard. Le Trésor, réticent au départ, semble même ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.