Eolien marin : où en est le flotteur de Naval Energies ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Naval Energie)

Le secteur de l’éolien flottant s’agite de plus en plus, un peu partout. Dernières manifestations en date : l’italien Saipem s’allie avec l’investisseur saoudien Plambeck Emirates pour explorer un projet à l’échelle commerciale dans le Golfe Persique; à Fene au Portugal Windfloat commence à installer la turbine Vestas de 8,4 MW sur le flotteur de Principle Power; et en France, Eolink, qui ouvre bientôt son capital, ramène à terre son éolienne quadripode au 1/10e pour passer à la préparation de son modèle à l’échelle, de même qu’à sa certification.

Bureau Veritas en 2017

Quant à Naval Energies, il vient de se rapprocher de l’industriel japonais Hitachi Zosen pour mener des études de préfaisabilité, avec en ligne de mire les probables parcs nippons à venir et les commandes afférentes espérées pour la fondation semi-submersible du français. Une solution étudiée depuis 2007 et qui d’ailleurs ne sera pas ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.