La protection des oiseaux, une question en ascension dans l’éolien

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Enercon)

« Dans cinq ans, les développeurs ne se demanderont plus s’ils doivent installer ou non des capteurs de détection des oiseaux » : Henri-Pierre Roche, fondateur de l’entreprise bitterroise Biodiv-Wind est certain de ne pas manquer de travail. Ce fournisseur de caméras en pied d’éolienne annonce un pipe de plusieurs centaines de machines à équiper et 70 réalisations à ce jour. Baptisée Safe Wind et brevetée, sa solution de vidéo-surveillance repère les oiseaux puis, en fonction de l’urgence, déclenche ou non la sirène. Fait notable, le pilotage stoppe l’effarouchement dès que les animaux s’écartent, pour éviter ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.