Les prix négatifs allemands ne « contaminent » pas l’Hexagone

Print Friendly, PDF & Email
Capture d’écran EPEXSPOTAUCTION

Le marché allemand de l’électricité a subi 16 heures de prix négatifs le 1er janvier dernier mais le phénomène n’a pas affecté le marché français, contrairement à début 2018. Il y a un an, 8 heures de prix spot négatifs avaient en effet été constatés entre le 1er et le 3 janvier, dues à l’abondance de la production éolienne alors que l’économie tournait au ralenti. D’autres plongées dans le rouge se sont ajoutées en mai 2018, pour les mêmes raisons, portant le total à 11 heures pour l’ensemble de l’année, avec un montant moyen de -11,88 €/MWh. A comparer à quatre heures en 2017, avec un prix moyen de -1,02 €/MWh.

« Cela reste ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.