Les prix négatifs n’ont pas dit leur dernier mot

Print Friendly, PDF & Email
(Source : Epex Spot)

Les prix négatifs sur le marché de gros de l’électricité sont peut-être destinés à disparaître en France, comme l’ont expliqué il y a deux semaines certains agrégateurs et producteurs expérimentés. Mais la météo de ces derniers jours a manifestement tenu à les contredire rapidement.

Le premier de l’an, l’abondance de la production éolienne due à la force du vent dans tout l’Hexagone a suscité un nombre d’heures de prix négatifs supérieur à celui de toute l’année 2017… Avec en outre des creux très prononcés, jusqu’à – 31 €/MWh et – 28 €/MWh (voir ci-contre).

De fait, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.