Romande Energie se renforce dans l’hydroélectricité française

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Hervé Hote)

Les transactions continuent dans la petite hydroélectricité française. La dernière en date a fait l’objet d’une empoignade entre énergéticiens, parmi lesquels EDF et Engie. Mais c’est un homologue suisse plus modeste qui l’a emporté : le fournisseur et producteur Romande Energie, leader en Suisse romande avec 300 000 clients. Il s’empare de la centrale de Bar en Corrèze, de pas moins de 8 MW, vendue par une filiale du groupe d’armement terrestre public français Nexter (ex Giat Industries). Le prix de la transaction n’est pas dévoilé par l’acquéreur.

Actif commandable 

La cession de cette installation a fait l’objet d’une intense compétition, car elle est de type « haute chute » (conduite forcée) alimentée par un lac d’altitude. La turbine est donc entièrement pilotable. « En dehors des portefeuilles d’EDF et d’Engie, ce type d’actif se ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.