Goflex, indice d’effacement du bâtiment, prêt début 2019

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Plan bâtiment durable)

Le syndicat de fournisseurs d’automatismes pour les marchés de l’énergie lance un nouvel outil, nommé Goflex, pour mesurer le potentiel de flexibilité des bâtiments. Le but est d’évaluer si le bâtiment – ou le parc de bâtiments – peut s’effacer du réseau électrique au moment opportun. 

L’outil a été mis en place par un groupe de travail au sein du Gimélec, constitué il y a un peu plus d’un an. Parmi ces experts, Thierry Djahel, directeur du développement et de la prospective au sein de Schneider Electric et membre du comité de marché Bâtiment Connecté du Gimélec : « Goflex est un outil de calcul...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.