Le président de Schneider Electric France à la tête du Gimélec

Print Friendly, PDF & Email
Luc Rémont. (Crédit : Schneider Electric)
Luc Rémont. (Crédit : Schneider Electric)

Un nouveau président arrive à la tête du Gimélec, le syndicat professionnel des industriels des services de l’intelligence énergétique rassemblant 200 entreprises. Mais il reste issu du sérail Schneider Electric : c’est Luc Rémont, président France, qui remplace Frédéric Abbal, directeur général de l’activité Energy de l’industriel. Luc Rémont a été élu le 13 mars à la présidence du Gimélec, il était membre du comité de direction générale du syndicat depuis septembre 2014.

Plus de dix ans au ministère de l’Economie

Ce diplômé de l’Ecole polytechnique et ingénieur de l’Ecole nationale supérieure des techniques avancées a été nommé président de Schneider Electric France en juillet 2014. De 2009 à 2014, il a dirigé la banque de financement et d’investissement Bank of America Merrill Lynch en France, qu’il avait rejoint en 2007.

Auparavant, il a exercé plusieurs fonctions au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie pendant une dizaine d’années. D’abord au sein du Trésor, où il était en charge des relations avec les banques multilatérales de développement (BERD, Banque mondiale), puis des participations de l’Etat dans les sociétés de transport. Il devient ensuite conseiller technique chargé des participations puis directeur adjoint au sein du cabinet des ministres des Finances de 2002 à 2007.