Petite hydro : les 19 centrales de NEH-CHCR valorisées 250 M€

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Envinergy)

L’hydroélectricité n’a pas fini de faire parler d’elle et pas seulement parce que le renouvellement des concessions de grands barrages devrait faire l’objet d’appels d’offres en 2019. Les centrales de petites puissances concentrent elles aussi une attention croissante. Témoin cette acquisition que vient de réaliser Hydrocop, producteur créé en 2011 par des Entreprises locales de distribution (ELD) au premier rang desquelles le fournisseur et distributeur Sorégies, filiale du syndicat départemental d’énergie Energies Vienne. Accompagné par la Banque des Territoires (CDC), Hydrocop s’empare d’un des fleurons de la petite hydro hexagonale, en l’occurrence le groupe Nouvelles Energies Hydrauliques-Compagnie des Hautes Chutes de Roques (NEH-CHCR), premier producteur indépendant français, détenteur de 70 MW de centrales dans les Alpes. Hydrocop ne compte pour sa part que 10 MW en service.

19 centrales, 320 GWh

Le portefeuille de NEH-CHCR a été construit en une dizaine d’années par l’ancien champion olympique Frank Adisson (médaille d’or en canoé biplace à Atlanta 1996), avec 25 actionnaires qui l’ont suivi lors des levées de fonds. Il est constitué de 19 centrales, avec une production annuelle de 320 GWh et de quatre projets en développement. Parmi ces actifs, plusieurs unités assez exceptionnelles ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.