Amiens étend son réseau de chaleur renouvelable

Print Friendly, PDF & Email
© Amiens Énergies

La commune d’Amiens (Somme) a commencé les travaux d’extension de son réseau de chaleur, qui sera approvisionné en partie via des centrales de cogénération en fonctionnement et en construction. La ville s’est fixé un objectif de chaleur renouvelable et de récupération de 60% dans ses réseaux d’ici octobre 2019.

Investissement de 4,5 M€

En ce mois d’octobre, 13 km de réseau ont déjà été ajoutés aux 3 km déjà existants. Trois centrales de cogénération ont été ...

mises en opération dans le quartier Balzac, au Coliseum et rue Alexandre Dumas. Elles s’ajoutent à celles du Pigeonnier et de la rue Pierre-Rollin pour réinjecter l’énergie des réseaux existants et compléter la production de chaleur.

Deux autres centrales de cogénération de respectivement 4,6 MW et 9 MW doivent être construites d’ici l’année prochaine. La municipalité indique que ces installations entraîneront des économies sur la facture énergétique de 15% en moyenne pour les habitants : « Ainsi les locataires ou propriétaires de la Tour Perret [un immeuble résidentiel et de bureaux, NDLR] qui sont chauffés au fioul actuellement peuvent espérer une baisse de la facture de 40% ».

Ce projet a été mis en place par Amiens Énergies, une Semop (société d’économie mixte à à opération unique) détenue par Engie Cofely (51%), la municipalité d’Amiens (34%), et la Caisse des Dépôts (15%), créée en décembre 2016. Le contrat, d’une durée de 25 ans, porte sur toutes les étapes de la mise en place du réseau, de la conception à l’exploitation. Il est financé par la Caisse d’Épargne Picardie et le Fonds d’Investissement et de Développement des Partenariats Public-Privé (FIDEPPP 2), géré par Mirova.