SoftBank et l’Arabie saoudite lancent un projet solaire de 200 GW

Print Friendly, PDF & Email
Une sous-station HDVC de 600 MW en Arabie
Saoudite. (Crédit : Alstom Grid)

200 GW de photovoltaïque : c’est le projet pharaonique que veulent développer le conglomérat japonais SoftBank et l’Arabie saoudite d’ici à 2030. La signature d’un accord a été annoncée mercredi à New York par le directeur général de SoftBank, Masayoshi Son, et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS). Une première tranche de 7,2 GW doit être construite dès cette année, pour une mise en service début 2019.

200 Mds$

Pour financer cet ambitieux projet, qui n’est pas sans rappeler feu Desertec, quelque 200 Mds$...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.