Avec le fonds vert de Paris, Demeter atteint 1 Md€ sous gestion

Print Friendly, PDF & Email
Plan climat, Ville de Paris

La Ville de Paris a sélectionné Demeter pour gérer son fonds vert, annoncé en juillet 2017, au terme d’un appel à manifestation d’intérêt qui a attiré de nombreux acteurs du private equity. Un choix qui doit encore être entériné par un vote du Conseil de Paris début février. Ce fonds vise un objectif de collecte compris entre 150 et 200 M€, ce qui ...

permettra à la société de gestion d’atteindre le milliard d’euros sous gestion après le lancement d’un fonds innovation orienté smart city de plus de 50 M€ en novembre dernier.

Déjà une dizaine d’investisseurs

« Notre offre avait la particularité d’intégrer déjà des investisseurs financiers et corporate prêts à s’engager dans ce nouveau véhicule », précise Stéphane Villecroze, managing partner de Demeter. La Ville de Paris et la Caisse des Dépôts apporteront chacun 15 M€ et seront rejoints par d’autres institutions publiques comme Bpifrance. Mais l’essentiel des fonds viendra d’acteurs privés. « Une dizaine ont déjà manifesté leur intérêt, y compris à l’international, ce qui montre la force de la marque Paris et l’intérêt pour un véhicule permettant de développer des solutions et produits pour faciliter la transition écologique des métropoles », poursuit Stéphane Villecroze. Le premier closing est attendu d’ici à l’été.

Le fonds aura une durée de vie de dix ans, avec une période d’investissement de quatre ans. Les tickets seront compris entre 1 et 15 M€. En complément, les entrepreneurs qui le souhaitent pourront recourir au financement participatif via un partenariat avec la plateforme Wiseed.

Paris fonds vert prendra des participations minoritaires dans des PME en forte croissance de six secteurs de la transition écologique : bâtiments et logements durables, mobilités et logistiques urbaines durables, énergies vertes, amélioration de la qualité de l’air, gestion innovante des déchets, technologies de l’information et de la communication au service de la préservation du climat. Elles devront également être engagées dans une démarche de RSE. Les sociétés visées seront essentiellement françaises, mais une poche est aussi prévue pour des entreprises européennes (Allemagne et Espagne essentiellement, pays où Demeter est implanté) et une autre plus petite pour le reste du monde.

Mesurer l’impact pour les Parisiens

Ce fonds, qui visera les mêmes retours qu’un fonds « classique », aura une seule spécificité : l’impact territorial des investissements sera mesuré par la société Carbone 4. L’objectif étant de voir l’intérêt pour les Parisiens des solutions et produits déployés par les entreprises du portefeuille. « Les sociétés financées devront être en mesure de démontrer leur contribution aux objectifs du Plan climat de Paris », indique la Ville dans un communiqué. Avec ce dispositif, la capitale veut aussi montrer sa capacité à innover dans la finance verte, après l’émission d’un green bond de 320 M€ en novembre dernier.

Pour Demeter, qui a fusionné avec Emertec en 2016, ce nouveau fonds prendra la place du fonds de capital développement qui était en cours de gestation. Il lui permet d’atteindre 1 Md€ sous gestion, avec une présence sur toute la chaîne de valeur, de l’innovation au capital développement en passant par les infrastructures. Un nouveau véhicule orienté innovation dans l’Ag-Tech est en préparation.