Solaire : qui sont les gros patrimoines ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Photosol)

« Nous ne pensions pas que le marché solaire était déjà aussi concentré », commente Damien Ricordeau, président du cabinet Finergreen qui publie aujourd’hui le classement des 25 premiers développeurs-producteurs (ci-dessous). Il est établi selon le critère des actifs détenus globalement à plus de 50%. « Les 10 premiers acteurs représentent plus de 25% de la puissance solaire installée en France et les 25 que nous avons classés en forment déjà 40%. Et pourtant, le secteur des EnR matures n’en est qu’au tout début de la consolidation », fait remarquer cet expert. 

Les financiers montent en puissance

Attention, ce classement donne une image incomplète, car les actifs non consolidés ne sont pas pris en compte et peuvent pourtant constituer l’essentiel du patrimoine de certains développeurs. Les MW nets, y compris les parts de 10%, devraient être intégrés dans la prochaine édition trimestrielle de ce classement qui a vocation à devenir un baromètre. Il ne met pas non plus en évidence la valeur des patrimoines, qui dépend du niveau de tarif d’achat, ni le dynamisme sur le terrain (les MW installés) et de la production (les MWh).

Mais ce premier travail dégage déjà des enseignements. On notera en particulier la cohabitation entre industriels et financiers, due à la montée en puissance des seconds, notamment les fonds infrastructures et d’investissement comme DIF ou Acofi. Cette année, le danois Obton a racheté Coruscant et l’irlandais Amarenco le groupe Carré. « Le match est dominé par les industriels mais les financiers sont dans la place », résume Damien Ricordeau, qui évoque le rapprochement prochain de deux acteurs de la liste, sans révéler qui.

Photosol et Urbasolar mis en avant 

Autre trait marquant : ce classement établi selon des données arrêtées au 31 octobre dernier est encore bien tricolore, mais cela est aussi en train de changer, du fait justement de l’arrivée des investisseurs européens. Cette évolution est encore plus marquante dans l’éolien, un secteur qui devrait faire aussi l’objet d’un classement patrimonial du même type l’année prochaine.

Dernier aspect, les chiffres déclarés à Finergreen par certaines PME, comme Photosol et Urbasolar, les amènent à tutoyer les leaders du marché. Sur son site, Photosol annonce 250 MW en construction et exploitation et rappelle avoir levé depuis 2009 sur son premier fonds « 15M € en capital auprès de plus de 1200 investisseurs, remboursés à échéance dans les conditions prévues ». Son deuxième véhicule Photosol Invest2 a levé 3,5 M€ pour l’instant, qui ont commencé à rejoindre les sociétés de projets.

  • Le classement des développeurs-exploitants solaires par Finergreen (ou ici en PDF) :