Enchères brésiliennes : Enel grand vainqueur, Voltalia se renforce

Print Friendly, PDF & Email
Eoliennes sur le site brésilien d’Areia Branca. (Crédit : Voltalia)

Offensif sur les compétitions latino-américaines, le groupe Enel réalise encore un gros score lors des enchères énergétiques brésiliennes qui ont dégagé 1,3 GW de projets éoliens et 574 MW solaires. L’italien a remporté la bagatelle de 618 MW éoliens. Il ...

a notamment présenté un projet de pas moins de 510 MW dans l’État de Piaui, dans le Nord-Est du pays, 78 MW pour le projet Morro do Chapeu II à Bahia et une extension de 30 MW pour la ferme de 180 MW Delfina, à Bahia également.

S’ajoutent à cela 388 MW de projets solaires obtenus lors d’un autre appel d’offres, attribués en début de semaine, soit 1 GW sur les deux technologies. L’énergéticien annonce 2,6 GW de capacité installée au Brésil dont 670 MW éoliens, 716 solaires et 1,27 GW hydroélectriques.

155 MW pour Voltalia

La compétition a aussi profité au français Voltalia, qui a fait du Brésil une terre d’élection depuis cinq ans. Il y a remporté cette fois 155 MW éoliens. Au printemps dernier, avant ces succès, le pays représentait 84% de la capacité installée, loin devant la France, le Portugal et la Grèce. « Après deux ans sans appel d’offres éolien au Brésil, les nouveaux projets (…) viennent enrichir notre portefeuille de projets à construire. Nous avons désormais une bonne visibilité sur une capacité totale – tous pays, NDLR – de plus de 900 MW, dont 508 actuellement en exploitation », commente le développeur-exploitant dans un communiqué.