Déploiement de Linky : la maîtrise de l’énergie oubliée

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Alors que le déploiement du compteur communicant monte en puissance partout en France, Enedis essuie les critiques du médiateur national de l’énergie et du ministère de l’Environnement. Tous deux regrettent l’absence de bénéfices concrets pour les consommateurs, en particulier le manque d’aide et de pédagogie sur la maîtrise de l’énergie.

Utilisation insuffisante, acceptabilité discutable

Alors que le boîtier vert fluo vient de franchir la barre des 4 millions d’exemplaires installés, force est de constater que le succès d’estime est limité côté consommateurs. Au mieux Linky inspire l’indifférence au pire le refus, dans 3% des cas. « Son utilisation reste particulièrement insuffisante et son acceptabilité discutable », estime un rapport commandé par le ministère de l’Environnement au Commissariat général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). En cause : « une approche trop centrée sur la gestion du réseau, et peu orientée vers les clients ». Même son de cloche du côté du médiateur de l’énergie qui indique, dans sa lettre du mois de mai « force est de constater que les bénéfices pour les consommateurs tardent à se concrétiser et que tout retard supplémentaire pourrait compromettre la réussite du projet ».

Des données peu accessibles

Les deux organismes regrettent en particulier la ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.