Pour Ségolène Royal, une ovation et quelques ultimes travaux

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Twitter/@Apex_Energies )

Ce jeudi matin, le ministère de l’Environnement, boulevard Saint-Germain à Paris, s’était transformé en salle de concert. Les louanges, à l’attention de Ségolène Royal, de son cabinet et de la Direction générale de l’énergie et du climat étaient vouées par les professionnels de la transition énergétique et leurs représentants. Lesquels saluaient l’action d’une ministre pas comme les autres et qui; depuis septembre 2014, les a manifestement bluffés.

« Nous allons vous regretter »

A commencer par Arnaud Mine, président d’Urbasolar. Avouant n’avoir « jamais vu cela en 34 ans de carrière », il a dit « merci » à Ségolène Royal. Daniel Bour, président du syndicat Enerplan et de la Générale du Solaire, a donné une idée du parcours effectué en comparant les délais interminables de CRE2 et la célérité de CRE4 : « entre le dépôt des dossiers et la désignation des lauréats, nous sommes passés d’un ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.