Naissance de NEoT Capital : mi-investisseur, mi-Esco pour les EnR distribuées et la mobilité électrique

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : NEoT Capital)

EDF et Forsee Power ont annoncé hier, lundi 24 avril, la création « avec plusieurs industriels internationaux » de NEoT Capital (New Energy of Things), une société d’un nouveau genre dédiée aux projets d’énergies renouvelables réparties et de mobilité électrique. Beaucoup de mystères entourent encore la nouvelle venue, à commencer par l’identité des autres membres fondateurs ou encore les montants investis par les uns et les autres, mais son profil est novateur. Pour l’instant, trois personnes pilotent la société – sous la houlette de Pierre Devillard – mais les effectifs devraient doubler d’ici la fin de l’année.

Energy as a service

NEoT Capital est née d’un constat : « Les solutions d’énergies distribuées et de mobilité électrique deviennent aujourd’hui rentables sans aucune subvention ; elles nécessitent toutefois des investissements importants sur le long terme qui ne sont généralement pas la priorité pour les clients utilisateurs », explique Pierre Devillard, directeur général de NEoT Capital. « En outre, les modèles d’affaires sont généralement complexes à financer car fragmentés, impliquant plusieurs technologies et plusieurs acteurs. Le rôle de NEoT Capital est de répondre à ces deux enjeux ».

Concrètement, NEoT Capital a vocation à intervenir en tant qu’Esco (Energy service company), c’est-à-dire qu’elle ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.