Vortex rachète 365 MW solaires à TerraForm au Royaume-Uni

Print Friendly, PDF & Email

Le fonds d’investissement Vortex, piloté par la banque d’investissement égyptienne EFG Hermes, va débourser 470 M£ (550 M€) pour acquérir le portefeuille solaire de 365 MW détenu par TerraForm Power, la yieldco de SunEdison, au Royaume-Uni. Soit un total de 24 centrales photovoltaïques en service depuis deux ans, en moyenne, et bénéficiant de Power Purchase Agreements de 14 ans. Il s’agit de l’un des plus gros portefeuilles d’actifs solaires du Royaume-Uni.

L’opération ...

devrait être bouclée d’ici à la fin du premier semestre 2017. TerraForm Power ne conservera qu’une centrale solaire de 11 MW outre-Manche qu’elle prévoit également de céder par la suite.

Vortex prévoit de refinancer la dette de 300 M£ (350 M€) liée à ce portefeuille pour en réduire le coût. Le fonds confiera par ailleurs les opérations et la maintenance des sites au développeur et prestataire de services britannique Lightsource Renewable Energy.

Un portefeuille de plus de 800 MW

Après cette opération, Vortex détiendra un portefeuille de 822 MW d’énergies renouvelables en Europe (en Belgique, France, Espagne, au Portugal et au Royaume-Uni) pour un investissement total de 1,4 Md$ (1,3 Md€). Ce fonds, abondé par les pays du Golfe (Arabie Saoudite, Qatar, Emirats Arabes Unis, Oman, Bahreïn et Koweït), a déjà indiqué qu’il souhaitait devenir leader sur le Vieux Continent : en 2016, il a racheté 49% d’un portefeuille éolien de 664 MW à EDPR pour 550 M€. Et en 2014, il avait acquis 49% du capital de EDPR France, prenant le contrôle du véhicule d’investissement de la société.

TerraForm Power est  l’une des deux mégas yieldcos créées par l’ex-géant américain des renouvelables SunEdison, qui s’est placé en avril 2016 sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites et dont les actifs sont depuis cédés par appartements.