Nouvel investissement de la BEI dans un fonds infra dédié aux EnR

Print Friendly, PDF & Email

La Banque européenne d’investissement (BEI) a officialisé hier, lundi 8 août 2016, un nouvel investissement dans un fonds infra dédié aux EnR. Après avoir placé des pions dans les fonds français Mirova et Omnes Capital, elle s’engage cette fois-ci auprès du suisse Susi Partners, pour un montant pouvant aller jusqu’à 62 millions d’euros dans son nouveau fonds infra Susi Renewable Energy Fund II (Susi Re II).

300 à 400 M€ à investir

Susi Re II est déjà en phase d’investissement et compte actuellement 13 fermes éoliennes et solaires en Allemagne, France, au Royaume-Uni, au Portugal et en Italie, représentant près de 170 MW installés. Le fonds comporte par ailleurs un portefeuille de projets dans le solaire et l’éolien de plus de 270 MW. Sa capacité d’investissement est de [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]300 à 400 millions d’euros, selon Susi Partners.

Plan Juncker et EnR

Ce financement intervient dans le cadre du Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS), bras financier du plan Juncker pour la relance de l’investissement en Europe. Un des maîtres mots du FEIS est l’effet levier : avec une mise de départ de 21 milliards d’euros – 16 issus du budget européen et 5 abondés par la BEI – il vise à générer 315 milliards d’euros d’investissement.

La France est la première bénéficiaire du FEIS en 2015, avec 1,5 milliard d’euros de financements engagés sur le volet infrastructure et innovation et de nouveaux investissements ont été validés en 2016, dont 30 M€ dans le fonds Gingko II de réhabilitation des friches urbaines et 100 M€ dans le fonds SPI de Bpifrance.feis[/restrict-content]