L’appel d’offres « autoconsommation » enfin lancé

Print Friendly, PDF & Email

Cn-ntrtWgAEDD_yAnnoncé depuis 2014, le premier appel d’offres national dédié à l’autoconsommation est enfin lancé (mais le cahier des charges pas encore publié), quelques jours après la publication d’une ordonnance posant les bases légales de cette pratique.

Repère : La France à l’heure de l’autoconsommation – Juillet 2016

Comme annoncé, cet appel d’offres porte sur un volume de 40 MW, est ouvert aux secteurs industriel, tertiaire et agricole, « en particulier aux centres commerciaux, acteurs économiques pour lesquels l’autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants », signale le ministère de l’Environnement dans un communiqué.

Un lot réservé à la Corse et l’Outre-mer

L’appel d’offres porte sur des installations de 100 à 500 kW, soit 100 à 400 projets. Toutes les technologies renouvelables sont admises (solaire, petite-hydro, moulins, etc.). Par ailleurs, un lot de 10 MW réservé pour la Corse et l’Outre-mer est en préparation.

Prime à l’autoconsommation

Les lauréats recevront une prime, d’autant plus élevée que la part d’électricité autoconsommée sera importante et que la conception de l’installation permettra une bonne intégration au réseau électrique. Les porteurs de projets qui en feront le choix pourront ainsi valoriser des solutions de stockage ou de pilotage intelligent de la demande.

Les Régions n’ont pas attendu

En région, les collectivités n’ont pas attendu pour lancer leurs propres expérimentations : 10 appels à projets régionaux ont déjà été lancés depuis 2013 et plus de 90 projets retenus, en Aquitaine (pionnière), Poitou-Charentes, Alsace, Languedoc-Roussillon ou Guadeloupe. Sans compter que l’autoconsommation apparaît en filigrane dans des programmes moins ciblés comme les boucles énergétiques locales en Bretagne ou le Chèque énergie à La Réunion.