Eolien flottant : Eolfi et Quadran autorisés à plonger dans le grand bassin

Print Friendly, PDF & Email

EolMed_eolienneFlottante_largeDeux lauréats sortent la tête de l’eau à l’issue de la première manche de l’appel d’offres éolien flottant lancé par l’Ademe en août 2015. D’une part, le consortium conduit par Eolfi et CGN Europe Energy, seul en lice pour installer quatre éoliennes flottantes de 6 MW au sud de l’Île de Groix, à 13 km de Lorient (Morbihan). De l’autre, Quadran et son projet EolMed, en compétition face au développeur Arkolia pour implanter lui aussi quatre éoliennes flottantes de 6 MW, à 15 km au large de Gruissan, face à Narbonne (Aude).

Ces deux premiers gagnants ont été annoncés avec un peu d’avance par Ségolène Royal le 22 juillet, la ministre de l’Environnement saluant dans un communiqué ces projets pionniers qui « contribueront au développement du tissu industriel des territoires d’implantation ». Les résultats étaient plutôt attendus en tir groupé pour septembre. La ministre a tenu compte du fait que bon nombre des neuf dossiers candidats à l’appel à projets étaient complets et instruits depuis avril dernier, l’un des retardataires étant celui d’EDF EN pour le site de Faraman, près de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). La filiale de l’électricien national avait obtenu un délai dérogatoire de quatre mois et vient de présenter son montage, selon nos informations.

Du lourd pour mieux flotter

Quels motifs ont justifié le choix des groupements emmenés par Eolfi et Quadran ? Du coté du développeur de Béziers, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.