Les développeurs EnR allemands prospectent en Iran

Print Friendly, PDF & Email

IranAvec l’abandon du nucléaire militaire par l’Iran et la levée, le 16 janvier dernier, de l’embargo technologique et commercial par l’Onu, le pays devient une destination possible pour les développeurs d’énergie renouvelable. Possible et même attractive ...

Article précédentEco-PTZ et crédit d’impôt transition énergétique : le cumul pour tous
Article suivantLa fusion de Vivint Solar et SunEdison annulée