7e édition du concours Cleantech Open France

Print Friendly, PDF & Email

LOGO ENTIER CLEANTECHQuel est le point commun entre Plume Labs (qualité de l’air), Glowee (éclairage par bioluminescence), Green Creative (déchets), Optimum Tracker (trackers solaires), Boostherm (chaleur perdue des systèmes frigorifiques), Ipsiis (matériaux isolants), Lookies (données énergétiques) ou encore Tallano Technologie (aspiration de particules) ? Ces sociétés font toutes partie d’un cercle voué à s’élargir prochainement, à savoir celui des lauréats du concours Cleantech Open France. L’édition 2016 de ce rendez-vous vient en effet d’être lancé, avec le parrainage des ministères de l’Environnement, de l’Economie, de l’Enseignement et de l’opérateur d’écosystèmes d’innovation et de croissance Ecosys Group. Il s’agit du « plus grand programme d’identification, d’accompagnement et de promotion des start-up éco-innovantes au monde », selon les organisateurs.

Repère : Cleantech Open France : huit start-up à suivre de près – Octobre 2015

Pour s’inscrire, il faut être une start-up ou une PME innovante issue d’un concours ou d’un prix et/ou bénéficiant du label d’un pôle de compétitivité ou d’un incubateur, régional ou national.

Ces entreprises doivent être actives dans l’un des huit secteurs suivants :

  • Energies renouvelables
  • Efficience énergétique et énergies intelligentes
  • Eau, air, déchets
  • Mobilité
  • Chimie verte et matériaux
  • Construction durable
  • Agriculture/alimentation durable
  • Numérique au service de l’environnement

Calendrier

Le dossier de candidature est à remplir avant le 30 avril 2016, après inscription en ligne.

En juillet, les candidats présenteront leurs projets et leurs perspectives de développement devant un jury. Trois entreprises par filière seront sélectionnées pour passer en septembre devant un 2e jury, davantage orienté business plan et finances. Huit lauréats seront désignés, dont celui qui, à l’instar de Plume Labs en 2015, représentera la France lors des compétitions Europe et Monde.

Pour plus de détails, consultez l’appel à candidatures ci-dessous ou ici (PDF)

 

 

 

 

Article précédentL’agenda du Green Business
Article suivantLe gouvernement a besoin de plus de temps pour boucler une PPE complexe