Les trackers d’Exosun poursuivent leur internationalisation

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Exosun
Crédit : Exosun

Un peu plus d’un an après avoir décroché son premier contrat à l’international – 30 MW en Californie – le spécialiste français des trackers solaires (qui permettent aux panneaux de suivre la course du soleil) continue d’essaimer dans ses marchés cibles. La société vient de décrocher un premier contrat au Mexique et poursuit le travail de fond en Afrique du Sud, au Maroc, en Arabie Saoudite ou encore au Brésil.

Une vitrine mexicaine

Dans un marché mexicain de l’énergie à l’arrêt pour cause de réforme, Exosun place quand même ses pions en prévision du grand décollage. La ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.