Open innovation : 84 investissements de grands groupes dans des start-up [1/6]

Print Friendly, PDF & Email

open-innovation 2GDF Suez, Air Liquide, Michelin, EDF ou encore Nexity : les grands groupes français intéressés par les cleantech et soucieux de ne pas passer à côté d’innovations majeures concotées en-dehors de leurs murs ont tous développé des stratégies d’Open innovation ces dernières années. Leurs dispositifs passent très souvent par des prises de participations dans des start-up jugées prometteuses dans les secteurs clés. Sur quelles sociétés misent-ils ? Quels sont leurs secteurs de prédilection ? Regardent-ils essentiellement en France ou à l’international ?… Pour en savoir plus, GreenUnivers a recensé 84 investissements officialisés entre 2010 et 2014 par 21 grands groupes français (voir la liste ici) et trois fonds multicorporate.

Sur un plan méthodologique, nous avons intégré les prises de participations dans des start-up françaises et étrangères, réalisées en direct ou via les fonds corporate. Nous avons également répertorié quelques investissements – parfois majoritaires – dans des sociétés plus matures, comme l’acquisition de SunPower par Total en 2011. Au total, nous avons ainsi référencé 65 prises de participations, dont quelques-unes ont été depuis revendues. En revanche, nous n’avons pas tenu compte des investissements réalisés par les filiales étrangères des groupes.

Notre dossier fait également apparaître 19 investissements réalisés par trois fonds multicorporate français entre 2010 et 2014 : Aster Capital (Schneider Electric, Alstom, Solvay, Fonds européen d’investissement), Ecomobilité Ventures (SNCF, Total, Orange, Air Liquide) et le fonds multicorporate OP Ventures (Orange et Publicis) géré par Iris Capital.

Energéticiens et utilities sont les plus actifs

Qui sont les investisseurs les plus actifs ? Par secteurs d’activité, les énergéticiens et utilities (Areva, EDF, GDF Suez, Suez Environnement, Total) ont réalisé 40% des prises de participations (34 sur 84 investissements, en incluant ceux des fonds multicorporate). Arrivent ensuite les groupes industriels (Air Liquide, Alstom, DCNS, Mersen, Schneider Electric, Technip) avec 34% des investissements (29 sur 84) et loin derrière les groupes du secteur du transport (Michelin, PSA Peugeot Citroën, SNCF) avec 9%, soit huit investissements.

Profil investisseurs

Total, champion des investissements

Sur les 21 groupes, c’est le pétrolier Total qui a pris le plus de participations : 15, dont 14 réalisés ...