Au SEM-REV, l’éolienne flottante Floatgen remplacera Winflo

Print Friendly, PDF & Email
Ideol flotteur eolien flottant
Le flotteur Damping Pool conçu par Ideol en forme d’anneau rectangulaire. Le puits central est conçu pour permettre l’amortissement des mouvements grâce au ballotement de l’eau retenue à l’intérieur.

Ideol et Gamesa, les deux leaders du consortium Floatgen, se retrouveront finalement au Croisic (Loire-Atlantique) pour tester leur éolienne flottante (2 MW) sur le site d’expérimentation en mer de l’École Centrale de Nantes. Floatgen prend la place laissée libre par l’équipe Winacelles, qui réunissait DCNS, Vergnet et Nass&Wind autour d’un autre projet d’éolienne flottante aujourd’hui en stand-by.

Des Canaries au Croisic

Lancé en janvier 2013, le projet Floatgen, qui réunit notamment Ideol, la start-up de la Ciotat (13) et le géant espagnol Gamesa, aurait dû...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.