Deinove lance aussi une augmentation de capital (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
Deinocoque
Deinocoque (DR)

Les sociétés des cleantech continuent à faire appel à la Bourse à tour de bras pour financer leurs développements. Après une série d’IPO (McPhy Energy, Fermentalg, Innoveox…), ce sont les augmentations de capital qui s’enchaînent : le développeur d’énergies renouvelables Voltalia et l’industriel Soitec viennent chacun d’annoncer des opérations importantes, cherchant respectivement 119 M€ (a minima) pour le premier et 83 M€ pour le second. Cotée sur Alternext depuis 2010, Deinove, l’une des start-up françaises les plus en pointe dans les biocarburants et la chimie verte, avec une technologie bien spécifique sur les bactéries déinocoques, cherche pour sa part entre 18,9 et 25 M€.

L’opération a été lancée hier, avec une offre au public à prix ouvert jusqu’au 30 juin, complétée d’un placement privé entre le 24 juin et le 1er juillet. Cette augmentation de capital ne prévoit pas de droit préférentiel de souscription mais un délai de priorité de 5 jours au profit des actionnaires existants, du 24 au 30 juin.

Pas de prix ferme

Les actions sont proposées au prix maximum de 14,30 euros. Il ne s’agit pas d’un prix ferme : il sera fixé à l’issue de la construction du livre d’ordres à la fin de la période de souscription.

Le montant initial maximal de 18,9 millions d’euros pourra être porté à 21,74 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et à 25 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et l’option de sur-allocation.

Cette collecte doit permettre à Deinove de financer l’industrialisation de ses procédés. Environ 10 M€ sont destinés à compléter le budget total du projet Deinochem, le solde devant servir au développement technologique de sa plateforme et à la confirmation des « opportunités technologiques plus simples et plus court terme dans les activités émergentes », selon un communiqué.

Prochain transfert sur Euronext

En cas de succès, l’entreprise prévoit son transfert sur le marché réglementé d’Euronext (compartiment C) le 16 juillet prochain.

Lancée et financée par Truffle Capital, Deinove exploite les propriétés des bactéries deinocoques pour transformer les résidus agricoles ou forestiers et les déchets urbains et ménagers en biocarburants de deuxième génération et en « intermédiaires de chimie » permettant de produire d’autres matériaux traditionnellement issus du pétrole. Ces derniers peuvent être utilisés dans la chimie de spécialité, l’alimentation animale, la pharmacie… Deinove est par ailleurs depuis 2012 au capital d’une autre start-up de la chimie verte, Carbios, dont Truffle est également actionnaire, et avec laquelle elle collabore.

________

A consulter aussi :