L’hybridation et le froid renouvelable au cœur d’un nouvel AMI

Print Friendly, PDF & Email
Flickr /
Flickr / King Magic

Lancé hier, jeudi, le nouvel appel à manifestations d’intérêt (AMI) piloté par l’Ademe se présente à la fois comme un soutien « complémentaire » aux énergies renouvelables, déjà largement soutenues par le programme des Investissements d’avenir, et comme un coup de pouce aux thématiques plus embryonnaires que sont l’hybridation des énergies et le froid renouvelable.

L’Ademe identifie cinq axes visés en priorité par le nouvel AMI :

  • Hybridation des solutions renouvelables entre elles et avec les sources d’énergies traditionnelles, ainsi qu’avec les moyens de stockage :
    – centrales EnR électriques hybrides et contrôlables
    – hybridation pour la production de chaleur pour les bâtiments
  • Solaire photovoltaïque
    – développement et validation de procédés et équipements innovants de fabrication des matériaux, cellules et modules PV
    – expérimentation et validation de systèmes photovoltaïques innovants
    – expérimentation et validation de procédés favorisant l’intégration au bâtiment des modules photovoltaïques.
  • Éolien
    – rotor et chaîne électromécanique
    – intégration et services
    – éolien en mer de forte puissance (>7MW)
    – prise en compte des impacts environnementaux et sociétaux
  • Solaire thermique
  • Froid renouvelable

Cet AMI s’inscrit dans le cadre du programme « Démonstrateurs et plateformes technologiques en énergies renouvelables et décarbonées et chimie verte » doté de 1 125 M€. L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 2 octobre 2015. Les dossiers seront instruits par l’Ademe en trois vagues successives, selon le calendrier ci-dessous :

– 1ère clôture intermédiaire : 3 septembre 2014
– 2è clôture intermédiaire : 3 mars 2015
– Clôture finale : 2 octobre 2015