Smart grid : Alstom signe le plus gros contrat du monde en Inde

Print Friendly, PDF & Email

EN BREF-interieurC’est auprès de l’opérateur national indien Power Grid Corporation of India Limited (PGCIL) que la filiale grid d’Alstom vient de remporter son plus gros contrat. D’un montant de 41 millions d’euros, c’est également le plus important contrat de smart grid encore jamais signé au monde, selon l’entreprise.

A l’issue d’un appel d’offres, le français a été sélectionné pour fournir son système de surveillance WAMS (Wide Area Monitoring System), qui permettra la supervision des flux d’électricité sur l’ensemble du réseau indien. Pour cela, quelque 1 300 synchro-phaseurs seront installés dans tout le pays pour recueillir en temps réel les mesures de 351 postes électriques. Par ailleurs, Alstom équipera également 34 centres de contrôle avec ses solutions logicielles e-terra qui permettent d’analyser en temps réel les points faibles du réseau et détecter les défaillances pour mieux gérer le flux électrique.

« L’ensemble du programme devrait être achevé d’ici 18 à 24 mois et mobilisera, au plus fort, jusqu’à 500 personnes », indique Patrick Plas Senior Vice-Président en charge de la division Grid Power Electronics et Automation d’Alstom Grid. « Il permettra de mieux connaître et de mieux gérer les limites du réseau, de rationaliser les investissements dans de nouvelles capacités électriques et d’intégrer les énergies d’origines renouvelables au réseau. »

Le gouvernement indien a donné récemment le feu vert pour un appel d’offres très attendu portant sur 750 MW de fermes solaires connectées au réseau. L’Inde s’est fixé des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables, sur lesquels elle prend du retard.