L’étincelle des batteries d’A123 s’est éteinte

Print Friendly, PDF & Email

Il avait toujours paru téméraire de créer ex nihilo un leader des batteries, fussent-elles destinées aux voitures électriques, dans une industrie dominée par des géants. Après s’y être essayé pendant plusieurs années, soutenu par des aides importantes du gouvernement américain, A123 (1.700 salariés) abandonne. La lenteur du marché des voitures électriques ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.