Adieu le Grenelle, vive la Conférence environnementale

Print Friendly, PDF & Email

En 2007, le Grenelle de l’Environnement était lancé au lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. En 2012, l’arrivée de François Hollande à l’Elysée fait place à une « Conférence environnementale » prévue en juillet prochain, sous le signe de la transition énergétique. Nicole Bricq, à la tête du ministère de l’Environnement, l’annonce en marge de la présentation de sa feuille de route.

Conférence estivale

La conférence de juillet prochain réunira les acteurs du Comité National du Développement durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE) et les parlementaires. L’enjeu sera d’identifier pour les prochains mois les axes de travail prioritaires et les modes de concertation associés, aussi bien sur l’énergie que la biodiversité. L »équation économique sera au coeur des discussions, notamment la question des modèles de financement.

La situation est claire : « Il faut bien l’admettre, la force propulsive du Grenelle s’est épuisée. Il s’agit désormais de relancer une dynamique et de franchir, ensemble, une étape vers un nouveau modèle de développement. Nous devons mettre en place la transition écologique, identifier des leviers d’action, notamment dans le domaine de l’énergie », indique la ministre dans un communiqué.

Social-écologie

Une évolution sémantique est aussi à souligner : le dialogue environnemental sera mis au même niveau que le dialogue social. « Je veux porter la « social-écologie » », confirme Nicole Bricq, dans une interview réalisée par le quotidien Le Monde.

« La question énergétique est majeure. Avec le rattachement de l’énergie au ministère de l’Ecologie, le message politique est clair. Le débat sur la transition énergétique doit être lancé dès l’automne, de manière à pouvoir le conclure au premier semestre 2013, puis, dans la foulée, voter une loi de programmation sur l’énergie », continue la ministre.

Le débat sur l’énergie sera donc organisé en parallèle à la Conférence environnementale. Mais une interrogation demeure pour Arnaud Gossement, avocat du Cabinet Gossement Enckell, sur son blog : « Cela pose la question de savoir si la Conférence environnementale intègrera ou non la question de l’énergie. »

Au final, la démarche du gouvernement et de la nouvelle Présidence Hollande s’inscrit dans la continuité du Grenelle, souligne l’avocat. Et de noter que la loi de programmation sur l’énergie prévue pour 2013 viendrait remplacer celle du 13 juillet 2005, « sans doute largement dépassée ».