iWatt, l’ennemi de l’énergie vampire, vise la Bourse (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Alors qu’une série de sociétés des cleantech renoncent à se coter en Bourse, dont le groupe solaire BrightSource et le fabricant de biocarburants Enerkem, la société californienne iWatt, spécialiste des puces qui gèrent l’alimentation électrique des appareils, vient de déposer un dossier d’introduction pour lever 75 millions de dollars. iWatt a l’avantage de surfer sur un marché de l’économie d’énergie qui a la cote : les produits d’iWatt, gros fournisseur d’Apple, permettent, par exemple, d’éviter que des chargeurs de téléphone portable qu’on laisse branchés à une prise alors qu’ils n’alimentent rien, continuent à pomper sans frein de l’électricité, un gaspillage souvent surnommé « énergie vampire » et qui coûte des milliards de dollars.

L’IPO semble assez bien engagée car iWatt (150 salariés) ...