En bref : Alstom Grid, smart grid, bâtiment vert

Print Friendly, PDF & Email

France

  • Réseaux électriques intelligents

Alstom Grid continue sa route sur les smart grids et ressert ses liens avec RTE, le gestionnaire du réseau de transport électrique. Après lui avoir fourni dès 2009 une plateforme pour gérer l’intégration de l’énergie éolienne sur le réseau, Alstom va lui livrer les extensions nécessaires pour gérer l’énergie photovoltaïque et les futurs parcs éoliens en mer. Ce programme (baptisé initialement IPES / Insertion de la Production Eolienne dans le Système électrique) couvre plusieurs dimensions : surveillance de la production, estimation et prévision en temps réel. C’est un outil essentiel pour favoriser l’équilibre du réseau entre l’offre et la demande d’électricité. Il sera en service en juillet prochain.

  • Construction durable

« ekwation » : c’est le nom insolite du nouveau cluster sur le bâtiment durable mis en place dans le Pas-de-Calais, sur le territoire de l’agglomération de Lens-Liévin. Ce réseau d’acteurs, dont la Fédération française du bâtiment (FFB) est l’un des fondateurs, va travailler sur la performance environnementale et énergétique du bâtiment. Dans le neuf, comme la rénovation.

  • Smart grid

Dix projets ont été sélectionnés dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI) lancé sur les réseaux électriques intelligents (smart grids) en 2011. Aucune surprise parmi les lauréats : neuf sur dix sont des projets de référence connus depuis des mois : Reflexe, Millener, Modelec, ENR Pool, Smart ZAE, Greenlys, Nicegrid et Omere. Seul le projet Venteea fait son apparition. Au total, l’Etat leur apporte une aide de 41 millions d’euros. Le lancement d’un autre appel à manifestations d’intérêt est prévu dans les prochains jours afin d’amplifier les expérimentations dans ces domaines, tester les modèles d’affaires et permettre d’aller vers des solutions intégrant de façon plus importante les technologies de l’information et de la communication en aval du compteur.

 

Article précédentSolaire : qui survivra à la crise ?
Article suivantHochtief spécule sur 2 GW d’éolien offshore en Allemagne (Premium)

Comments are closed.