Eolien en mer : Bataille de fondations sur Saint-Nazaire et Saint-Brieuc

Print Friendly, PDF & Email

Les futurs parcs éoliens en mer de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) font l’objet d’une bataille technologique sur le choix des fondations qui soutiendront les éoliennes, des équipements stratégiques représentant 30 à 35% de l’investissement final d’un parc. L’équipe formée par Iberdrola et Eole-RES, par exemple, a choisi des fondations jacket, des structures métalliques en treillis tubulaires reposant sur quatre pieux. L’équipe concurrente d’EDF Energies Nouvelles et Dong Energy avait aussi choisi cette solution technique à l’origine, avant de changer d’avis après...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.