Deals du 1er au 8 août : parcours du combattant du solaire en France, l’Allemagne en pointe sur l’offshore

Print Friendly, PDF & Email

Loin d’être calme, ce début août a dessiné les perspectives du marché solaire en France pour les mois qui viennent, avec le coup d’envoi des appels d’offres pour les installations solaires de moyenne et grande taille, qu’ont décortiqué pour nous les professionnels. En résumé, le parcours des candidats s’annonce long, tortueux et difficile, tous les professionnels s’inquiètent d’un trou d’air à venir sur le marché.

En revanche, nous avons constaté qu’ERDF a raccordé plus de 300 MW de photovoltaïque au 2ème trimestre et n’a cette fois pas mis trop de dossiers au rebut. Une bonne nouvelle pour un groupe comme JMB Energie, qui a discrètement avalé Frey Energies Renouvelables juste avant l’été, comme nous l’a expliqué son bouillant patron Jean-Marc Bouchet.

Dans l’éolien offshore, théâtre d’une bataille de grands consortiums, un nouvel acteur s’est dévoilé : Technip, qui s’est allié à l’espagnol Iberdrola pour candidater sur deux zones de l’appel d’offres pour 3 GW d’éoliennes au large des côtes françaises. Dans la biomasse, EDF ENR a jeté l’éponge en revendant une filiale.

A l’international, l’actualité est surtout allemande et éolienne offshore, avec deux contrats majeurs d’ABB et Siemens, pour raccorder les parcs offshore allemands, Siemens qui crée une division éolienne et l’allemand ZF qui propose un demi-milliard d’euros pour racheter l’un des leaders mondiaux des multiplicateurs de vitesse, le belge Hansen Transmissions. Et côté solaire, 2011 s’annonce faste pour les installateurs mais médiocre pour les fabricants de panneaux, baisse des prix oblige. Heureusement pour les entreprises, ce sont souvent les mêmes.

Mais pour découvrir la liste de toutes les principales actualités  dans les cleantech françaises et internationales cette semaine, voici notre revue complète des deals de la semaine (réservée aux abonnés) :

France ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.