2011, encore une année record pour le photovoltaïque mondial (étude)

Print Friendly, PDF & Email

Après un 1er semestre ralenti, les installations photovoltaïques mondiales vont repartir de plus belle au 2ème semestre 2011. Une année qui devrait afficher un total de 21,2 GW, un record, en hausse de 21% sur les 17,6 GW de 2010, selon les prévisions du cabinet  IHS iSuppli.

En revanche, les prix des panneaux, qui ont encore chuté de plus de 15% au 1er semestre, qu’ils soient en silicium ou en couches minces, continuent à reculer et les fabricants risquent de voir leur chiffre d’affaires stagner par rapport à 2010.

Un marché tiré par l’Allemagne et l’Italie

Le premier semestre a été lent, avec seulement 6,6 GW de panneaux PV installés, soit 4% de moins que sur la même période de 2010. Mais le 2ème semestre devrait en voir 14,7 GW supplémentaires, un rebond provenant surtout des marchés allemand et italien, bloqués en début d’année par l’attente de la réduction annoncée des tarifs de rachat. L’Allemagne et l’Italie restent les deux moteurs du marché PV mondial.

En Allemagne, où les tarifs de rachat ont été réduits, les prix des panneaux demeuraient trop élevés. Ils se sont effondrés à partir du mois de mai, ce qui a fait redémarrer la demande. En Italie, tous les projets étaient gelés, dans l’attente de la nouvelle loi sur l’Energie (le 4ème “Conto Energia”).

Dans les deux pays, la situation s’est stabilisée : les panneaux en Allemagne ont baissé à 85 centimes par  watt et les installations solaires résidentielles à 2,2 € par watt. En Italie, les règles ont été clarifiées et le marché des toitures largement préservé, et toutes les installations qui seront raccordées avant septembre 2011 seront largement épargnées par la baisse des tarifs. Les installateurs ont rempli leur carnet de commandes jusqu’à la fin de l’année.

Baisse des prix et restructurations à venir

IHS prévoit ainsi pour cette année 6,9 GW de puissance supplémentaire en Allemagne (-7% sur le record de 7,4 GW de 2010, mais bien plus que prévu par les analystes initialement) et 5,0 GW en Italie, contre 3,6 GW l’an dernier. A eux deux, ces Etats totaliseront près de 12 GW cette année, plus de la moitié du marché mondial.

La chute des prix des panneaux au 1er semestre devrait marquer une halte au second semestre mais elle a suffi à fragiliser les fabricants. Le chiffre d’affaires mondial des ventes de panneaux PV devrait s’élever à 34,6 milliards de dollars, comme en 2010. Comme les prix sont à nouveau attendus en baisse au 1er trimestre 2012, le situation devrait empirer et accélérer les restructurations mondiales.

Rappelons que la France a raccordé environ 600 MW au 1er semestre, des projets en liste d’attente qui bénéficient encore de l’ancien système de tarifs de rachat. Mais de nombreuses interrogations demeurent sur la vitalité du marché solaire français en 2012, entre reprise durable du marché des particuliers et premiers résultats du nouveau système d’appels d’offres, critiqué par la filière.