Deals du 8 au 15 février 2010: la France pousse ses pions

Print Friendly, PDF & Email

GreenUnivers a recensé cette semaine 22 deals majeurs dans les cleantech en France et à l’international, pour un total de plus d’un milliard d’euros.

Quatre appels à projets de collectivités, quatre belles levées de fonds (Bioval, Claranor...), une centrale solaire au sol de 33 MW qui devrait devenir la plus importante de France pour GDF Suez, le rachat d’une société américaine de solaire thermique pour Areva… La semaine a été particulièrement riche pour les entreprises et les investisseurs français des cleantech avec quinze opérations recensées par GreenUnivers.

Côté secteurs, encore beaucoup d’activité dans le solaire – avec de gros rachats internationaux mais des groupes en difficulté — tandis que dans la biomasse les nouveaux tarifs d’achat français suscitent les appétits.

Et puis notons la création d’un club des fonds d’investissement des cleantech, au sein de l’Association française des investisseurs en capital (Afic) : un signe de la vitalité du secteur !

A l’international, la semaine a aussi connu une seconde grosse acquisition dans le solaire, l’américain SunPower s’est offert l’ambitieux développeur solaire méditerranéen SunRay.

Et  l’industrie solaire mondiale a obtenu deux mois de sursis: les aides solaires allemandes, moteur du secteur, ne seront abaissées qu’à partir du 1er juin au lieu du 1er avril. 

En revanche, un 3ème groupe groupe solaire chinois a renoncé à entrer en Bourse (Jinko Solar) tandis que les groupes d’énergies renouvelables ont de plus annoncé des résultats financiers mitigés: les solaires souffrent de la baisse des prix du silicium et des panneaux, à l’image de REC, en perte, tandis que Vestas affiche une brillante année 2009.

Le pays d’avenir, c’est l’Inde: les fabricants étrangers d’éoliennes d’y bousculent, car après Siemens, c’est l’espagnol Gamesa qui y installe une usine, tandis que le groupe indien AirVoice y annonce le plus grand projet solaire mondial.

L’éolien offshore garde le vent en poupe avec des commandes au prix fort de navires d’installation d’eoliennes en mer, denrée rare.

Enfin une belle levée de fonds pour un groupe atypique: un fabricant américain de panneaux solaires à poser sur pylônes et réverbères a récolté 40 millions de dollars.

Voici notre revue hebdomadaire détaillée des principaux deals:

France ...

Article précédentLes tortues font reculer (un peu) un projet solaire en Californie
Article suivantUn bon taux de survie pour les start-up des cleantech

2 COMMENTS

  1. Ces levées de fonds dans la biomasse energie sont une excellente nouvelle
    Cleantuesday reviendra sur ce sujet fondamental lors d’une des 4 sessions du 18 mars avec 3 starts up et un acteur leader

Comments are closed.