Au Canada, les éoliennes vont fleurir sur les Grands Lacs

Print Friendly, PDF & Email

grandslacsLe Canada, plus exactement l’Ontario, qui vient d’adopter une loi sur une série d’aides aux énergies renouvelables, attire les projets d’immenses parcs éoliens offshore, dans les grands lacs très venteux. Ils bénéficieraient, en effet, du nouveau tarif de rachat garanti sur 20 ans et fixé à 0,19 dollars US le kilowatt-heure, plus une prime liée à l’inflation.

Ainsi le producteur d’énergie verte Canadian Hydro Developers, leader au Canada en sites d’énergies renouvelables, a conclu le rachat des droits du projet démesuré de parc éolien extracôtier, de 4,4 GW, au large de l’Ontario. S’il voit le jour, ce serait le plus important au monde. Le vendeur est Wasatch Wind, entreprise américaine d’éolien, pour un montant non dévoilé.

Le projet, situé à environ 30 km des côtes de l’Ontario, dans un des Grands Lacs bordant la province, pourrait alimenter plus de deux millions de foyers. Canadian Hydro compte réaliser ce projet par étapes, la première d’ici fin 2014, mais il lui manque encore les autorisations nécessaires et le financement du projet.

Canadian Hydro détient et exploite 21 installations d’énergies renouvelables de 694 MW au total, plus 160 MW presque construits et 1,66 GW en développement, ce qui en fait la plus importante et la plus diversifiée du secteur au Canada. Son portefeuille d’énergies renouvelables inclut l’eau, le vent et la biomasse.

L’entreprise est elle même convoitée par plusieurs prédateurs, dont le groupe TransAlta qui a fait une offre hostile de 654 millions de dollars, rejetée par le groupe, offre qui expire le 2 octobre.

Par ailleurs le coréen Samsung C & T envisage de construire un parc éolien de 200 turbines sur la rive nord du lac Érié, en Ontario. Samsung et le gouvernement de l’Ontario disent être proches d’un vaste accord-cadre.

De quoi profiter des mesures d’aides et d’incitations adoptées dans une loi la semaine dernière, dont un tarif de rachat pour les énergies renouvelables, l’obligation d’énergies renouvelables locales (que 25% des éoliennes posées en Ontario soient produites localement, et 50% des projets solaires). Les exigences pour l’énergie solaire augmenteront d’ici le 1er janvier 2011 et celles de l’énergie éolienne d’ici le 1er janvier 2012.

La province canadienne a ausi décidé d’imposer que les éoliennes soient situées à une certaine distance des routes et des maisons. L’Ontario a enfin créé un guichet unique pour les énergies renouvelables, afin de faciliter le démarrage des projets. L’Etat canadien espère ainsi créer plus de 50 000 emplois directs et indirects dans ce secteur.