Des ferries solaires sous le soleil de Hong Kong

Print Friendly, PDF & Email

ferry1Après les maisons et les voitures solaires, voici l’un des quatre ferries solaires qui seront lancés dans la baie de Hong Kong le 11 novembre prochain:  si la journée est ensoleillée, les panneaux solaires placés sur le pont peuvent fournir les trois-quarts de l’énergie nécessaire au bateau — un moteur diesel faisant l’appoint.

De quoi diviser par deux les émissions de CO2 du ferry, selon son fabricant, le groupe australien Solar Sailor, pionnier mondial de la construction de bateaux hybrides.

Ces ferries ont été achetés par le Hong Kong Jockey Club, l’un des plus grands organisateurs de course de chevaux du monde, dans le cadre de son programme de défense de l’environnement de 45 millions de dollars US. Il les utilisera pour relier son paradisiaque golf de l’ilôt de Kau Sai Chau et le quai de Sai Kung, à Hong Kong.

Equivalents marins de la Prius hybride de Toyota, selon son PDG Robert Dane, ils permettent d’économiser aux opérateurs 6 millions de dollars de coût de carburant sur 15 ans, durée de vie habituelle des ferries. Même en incluant un prix d’achat initial assez nettement plus élevé, sur 15 ans de fonctionnement, le ferry solaire hybride reviendra bien moins cher qu’un ferry diesel, avec 12 millions de dollars au lieu de 19,5 millions.

ferry2Solar Sailor, qui est soutenu par le gouvernement australien, développe toute sortes de spectaculaires navires solaires, allant des tout petits bâtiments jusqu’aux tankers, ferries et bateaux de croisière, certains dotés de « voiles solaires » rabatables, qui jouent dans une tout autre catégorie que la plupart des bateaux solaires existants, le plus souvent de légers catamarans pour riches écolos.

Il a conclu des contrats pour fournir des ferries à des opérateurs aux Etats-Unis, en Asie et aux Emirats arabes Unis. Il a aussi conclu un contrat avec la marine américaine pour développer des véhicules automatiques (sans équipage) d’ici 18 mois. Il va aussi fournir des ferries solaires pour les visites d’Alcatraz, dans la baie San Francisco, et à la Circle Line de New York pour les visites de la Statue de la Liberté.

Le groupe français Schneider Electric, l’un des sponsors du groupe, fournit les systèmes électriques des ferries de Hong Kong.

Ne restent plus à lancer que les sous-marins solaires, un projet suisse qui cherche toujours des fonds…