La stratégie de la Chine à Copenhague : étude exclusive

Print Friendly, PDF & Email

horus_greenunivers_etude_chine1Quelle sera la stratégie de la Chine à Copenhague ? A six mois de la Conférence de l’ONU sur le dispositif qui succédera au protocole de Kyoto en 2012, tous les regards se tournent vers elle. L’enjeu majeur de ce rendez-vous sera en effet de lui faire signer l’accord sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Première pollueuse mondiale depuis deux ans, la Chine sait qu’elle doit arriver à Copenhague avec une offre acceptable sous peine de se retrouver marginalisée, voire sanctionnée par la communauté internationale.

Pour commander l’intégralité de l’étude, voir modalités

Pékin au pied du mur

Elle devra passer à l’action pour ne pas dégrader davantage son environnement et mettre en péril le pays entier, voire la planète entière. Car sans réorientation vers une économie à bas carbone, sous 50 ans, la mer de Chine montera de 30 cm, menaçant les côtes, dont Shanghaï, pour des dégâts se chiffrant en centaines de milliards de dollars. Sous 30 ans, avec 1 à 2 degrés de température en plus, la Chine perdrait 20 à 30% de ses récoltes et aura du mal à se nourrir.

Et sur le plan diplomatique, face aux grandes puissances, Etats-Unis en tête, la Chine ne peut rester à la traîne.

Quelles sont ses intentions ? Qui sont les acteurs chinois qui vont peser dans cette négociation ? Jusqu’où ira Pékin ? La société d’études China Trade Winds, dirigée par Eric Meyer et spécialisée dans les études et analyses sur le monde chinois, propose une analyse détaillée sur l’offre préparée par Pékin dans une étude exclusive intitulée « En route vers Copenhague (COP 15) – Naissance d’une nouvelle politique chinoise en matière de changement climatique ».

Pour la première fois, une étude décrypte la position chinoise qui tente un passage vers un développement durable et à faible intensité en carbone. Un outil de travail indispensable pour les entreprises et les instances internationales qui ont besoin de connaître la nouvelle stratégie de Pékin, ses opportunités et ses limites.