La Chine crée des tarifs d’achat pour booster l’éolien

Print Friendly, PDF & Email

eolienneschinaLes nouvelles installations éoliennes chinoises vont bénéficier d’un tarif d’achat attractif, selon une annonce de l’agence de planification économique (National Development and Reform Commission, NRDC). Un moyen d’améliorer la rentabilité de ces centrales alors que le pays a de grandes ambitions dans le domaine : les autorités ont fixé un objectif de production de 100 GW en 2020, contre 30 initialement prévus et 12 GW de capacités installées aujourd’hui. Le gouvernement compte notamment investir 140 milliards de dollars pour créer 7 fermes de plus de 10 GW chacune à l’horizon 2020.

Ce nouveau tarif d’achat constitue un coup de pouce supplémentaire pour attirer les capitaux vers l’éolien. Ce sont en fait quatre tarifs d’achat différents qui seront mis en place en fonction des régions, de 0,51 yuan/kWh (0,05 euro) à 0,61 yuan/kWh (0,06 euro). Une fourchette de prix intéressante par rapport au 0,34 yuan/kWh pratiquée pour l’électricité produite par les centrales à charbon. Le niveau le plus bas sera réservée aux régions qui ont la meilleure exposition au vent, et où les projets sont donc les plus rentables, alors que les régions les moins ventées bénéficieront du tarif le plus attractif.

Ce dispositif remplacera le système actuel des offres publiques pour les centrales  éoliennes de plus de 50 MW, où le prix d’achat le plus bas est le principal critère de sélection, ce qui pénalise la rentabilité des projets. Selon un  récent rapport de la Commission de régulation de l’électricité chinoise, cette prime aux prix les plus bas ainsi que des difficultés de raccordement au réseau pèsent lourdement sur la profitabilité des centrales éoliennes.

La Chine a par ailleurs instauré récemment des tarifs d’achat pour les toitures solaires d’une certaine importance.