Coup de pouce aux ampoules basse consommation à Paris

Print Friendly, PDF & Email

ampoulesvertesAlors que le retrait progressif des ampoules à incandescence a commencé le 1er juillet en France, la ville de Paris va distribuer 300 000 ampoules basse consommation à des foyers modestes. Ils bénéficieront aussi de conseils pour réduire leur facture énergétique.

L’opération s’inscrit dans le cadre du plan Climat de Paris, dont la participation financière devrait s’élever à 250 000 euros. Un projet de délibération sera soumis au prochain conseil de la ville pour lancer l’appel d’offres qui devrait cibler des groupements composés d’un opérateur d’énergie, un fabricant d’ampoules et un prestataire pour la partie conseil/distribution. Les modalités de distribution seront fixées à l’automne en fonction des résultats de l’appel d’offres.

La distribution de 300 000 ampoules permettra de réaliser près de 20 GWh/an d’économies d’énergie, une économie de 1 600 tonnes de CO2 par an et 2 millions d’euros au total d’économies financières pour les Parisiens sur leur facture d’énergétie, selon la ville.

Si elles consomment quatre à cinq fois moins d’énergie et durent six à dix fois plus longtemps que les ampoules à filament, les nouvelles lampes basse consommation sont en effet cinq à six fois plus cher, en moyenne.

Le retrait progressif des ampoules à incandescence a commencé en France le 1er juillet et va se poursuivre par étapes jusqu’au 31 décembre 2012. Pour l’instant, seules les ampoules de plus de 100 W ont été retirées du commerce, mais à la fin de l’année, ce sont celles de 75 W qui disparaîtront des rayons, et ainsi de suite.

180 millions d’ampoules sont vendues chaque année en France, dont 152 millions à incandescence, selon le ministère de l’Ecologie.