Indicateur boursier GreenUnivers des valeurs vertes du 19 au 26 juin : + 5%

Print Friendly, PDF & Email

Notre indicateur exclusif « GreenEurope », composé de 38 valeurs européennes des secteurs de l’environnement, a repris des couleurs cette semaine, gagnant 5% entre le 19 et le 26 juin et 24% depuis sa création début avril (cotations arrêtées le 25 juin au soir. Pour la méthodologie de notre indicateur, cliquer ici).

indicateur-boursier-historique-25-06-2009
Historique. Cliquez sur le graphique pour agrandir.
indicateur-boursier-30j-25-06-2009
30 derniers jours. Cliquez sur le graphique pour agrandir.

L’analyse de Sabine Burlot :

Prudence est le mot à retenir cette semaine : la Banque centrale américaine n’a donné aucune direction claire après sa réunion mercredi. Tous les yeux étaient tournés en début de semaine vers la FED qui devait esquisser sa politique de sortie de crise pour les mois à venir. Sans surprise, elle a laissé ses taux inchangés entre 0% et 0,25%, et maintenu des mesures visant à lutter contre la crise. Mettant en avant une amélioration des conditions sur les marchés financiers l’autorité monétaire estime toutefois que la situation économique est susceptible de rester faible pendant encore un moment.

Résultat, confusion des marchés : le Dow Jones qui avait démarré la journée en flèche a finalement, et encore, terminé en (légère) baisse de 0,28% mercredi.

Dans le même temps, le Nasdaq marquait  une nette reprise de +1,55% et les marchés asiatiques terminaient en hausse. Le CAC 40 a, quant à lui fait du yoyo toute la semaine pour finir jeudi en baisse de 0,68%.

Côté pétrole, le baril qui avait flirté avec les 73 $ la semaine passée a subi une correction à la suite des nouvelles prévisions prudentes de la Banque mondiale, de la rechute générale des places financières et de la situation en Iran. Il est cependant remonté légèrement en Asie à 68 $ en milieu de semaine. Difficile d’en tirer des conclusions.

Le solaire porté par les plans de relance

Sur le front des cleantech,  le potentiel à terme reste particulièrement attrayant comme le montre une étude publiée cette semaine dans le journal américain « Green Chip Review ». En résumé, le solaire porté par l’ensemble des mesures de soutien européennes, américaine et chinoises, devrait enregistrer une croissance mondiale de 1 500 % d’ici 2020, avec des niveaux de profit en progression. Concernant l’éolien le chiffre avancé est de + 360% au cours des dix ans à venir.
Lire la suite