Les stars montantes de la voiture électrique

Print Friendly, PDF & Email

teslalasLes start up de l’automobile vont-elles remporter la bataille de la voiture électrique ? Alors que les grands groupes mondiaux sont englués dans la crise et plusieurs au bord de la faillite, les constructeurs indépendants veulent leur damner le pion.

Le petit constructeur californien Fisker vient de lever 85 millions de dollars pour produire sa voiture de sport électrique, la Karma, qui doit sortir en 2010. La société a vu le jour en août 2007 et a déjà levé 178 millions de dollars.

Il y a trois jours, c’est son rival californien, Tesla Motors, fondé lui en 2003, qui annonçait avoir reçu 520 commandes en une semaine pour son modèle S, une berline familiale 5 places 100% électrique avec une autonomie d’environ 260 kms, dont la production devrait démarrer fin 2011. Tesla, constructeur de la Roadster, a levé pour l’instant 147 millions de dollars.

think-cityEt dans le monde entier, les pionniers des voitures électriques sont plutôt à chercher du côté des constructeurs indépendants. En Europe, par exemple, le norvégien Think a pris une longueur d’avance avec la commercialisation de son modèle City, une petite voiture de ville qui dispose d’une autonomie de 180 kilomètres et atteint les 100 km/heure. Né au début des années 90, Think a été acheté par Ford en 1999, qui l’a revendu au bout de quatre ans, le groupe américain se détournant des véhicules électriques.

Ces francs-tireurs de l’automobile ne sont certes pas épargnés par la chute des ventes de voitures de ces derniers mois et par la crise financière. Think a été renfloué en catastrophe par plusieurs investisseurs ces dernières semaines. Quant à Tesla, il a dû réduire ses effectifs et différé la sortie de son modèle S pour surmonter ses difficultés de trésorerie. Mais pour l’instant, ils ont réussi à trouver des fonds qui croient en leur avenir.

Lire la suite