Microsoft veut réduire d’un tiers ses émissions de CO2

Print Friendly, PDF & Email

microsoftComme beaucoup de ses concurrents, Microsoft part à son tour à la chasse au CO2. D’ici 2012, le groupe veut réduire ses émissions de carbone de 30% par rapport à ses niveaux de 2007, indique-t-il dans un post sur le blog du groupe, via une amélioration de l’efficacité des bâtiments, une diminution des transports de ses cadres en avion et l’utilisation d’énergies renouvelables. Microsoft a déjà économisé 90 millions de dollars en gérant mieux ses transports l’an dernier.

Dans les bâtiments existants, notamment sur le gigantesque campus du groupe à Redmond, l’éclairage sera réglé automatiquement pour éviter que les lampes ne restent allumées dans une pièce vide. Dans les nouveaux bâtiments, le groupe installe des systèmes de refroidissement au sol, ce qui permet d’éviter un usage excessif de l’air conditionné.

Microsoft veut aussi intensifier la recherche sur les applications logicielles permettant de favoriser cette action. Comme Google ou SAP, le groupe se positionne sur le marché des logiciels d’optimisation de la consommation d’énergie, un marché en plein boom. Il propose déjà un additif spécial à son logiciel de gestion professionnel Microsoft Dynamics AX.

Tous les grands de l’informatique multiplient les annonces sur la réduction de leur empreinte carbone : il y a quelques jours, l’allemand SAP indiquait vouloir réduire ses émissions de CO2 de 60% par salarié d’ici à 2020.