Divisez par deux la consommation mondiale de carburant !

Print Friendly, PDF & Email

Alors que le nombre d’automobiles mondiales devrait tripler d’ici 2050, 4 agences internationales ont appelé l’industrie automobile et les gouvernements à réduire de moitié la consommation  de carburants au kilomètre d’ici 2050, en rendant propre toutes les voitures existantes (et non pas seulement les nouvelles) afin de diviser par deux les émissions de CO2 du secteur auto.

Cet appel, la Global Fuel Economy Initiative, lancé au Salon auto de Genève, réunit le Programme des Nations-Unies pour l’environnement, l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le Forum international du Transport et la Fédération internationale de l’Automobile. Cela réduirait les émissions de carbone mondiales de 2.000 milliards de tonnes par an (la moitié des émissions de l’UE), et économiserait six milliards de barils de pétrole par an.

Leur recommandation : des taxes et des normes qui encouragent la conversion des voitures à essence en véhicules hybrides ou électriques, comme le proposent des sociétés comme Hymotion, 3Prong Power, EDrive Systems, OEMTek ou Plug-In .

Article précédentSolaire : la Corée 4e acteur mondial
Article suivantIndex Ventures et Elements Partners misent un milliard sur les cleantech

3 COMMENTS

  1. romu > en même temps en France, avec le nucléaire, point de vue rejet de CO² pour recharger les voitures, on est quand même plutôt bien lotis !

  2. Bien vu. Un passage au tout électrique favoriserait le retour du charbon ou l’expansion nucléaire (peste ou choléra?). Sans parler du coût environnemental de la fabrication des batteries.

    Cependant l’initiative est bonne et c’est grâce à ce genre de mouvement que l’on pourra transiter vers une low carbon economy. Moi je pense qu’installer des stop and start sur tous les véhicules existants serait déjà un bon début. Ca réduirait les émissions de polluants et donnerait du travail à Valeo qui se porte plutôt mal en ce moment.

  3. Ce qui est dingue, c’est qu’on propose au public de remplacer chaque véhicule à essence par un véhicule électrique. Et personne ne se pose la question des moyens de production de cette électricité.

    Quel aveuglement !

Comments are closed.