Index Ventures et Elements Partners misent un milliard sur les cleantech

Print Friendly, PDF & Email

index-venturesDeux gros fonds mettent sur la table au total près d’un milliard de dollars  pour les cleantech : d’une part l’européen Index Ventures, avec 350 millions d’euros, de l’autre l’américain Element Partners, avec 486 millions de dollars.

Le fonds de capital-risque Index Ventures, l’un des plus gros d’Europe, vient de boucler  un fonds de 350 millions d’euros pour financer des start-up naissantes dans les cleantech ainsi que dans les biotech, aux Etats-Unis, en Europe et en Israël.

Index a déjà investi dans 100 start-up depuis son lancement il y a 10 ans (surtout dans le high-tech, y compris dans des sociétés devenues des stars comme Skype et MySQL ou encore les français BestofMedia et Netvibes) mais n’a encore presque rien dans les cleantech, hormis son investissement dans le recycleur de pneus Lehigh Technologies l’été dernier, à côté de fonds verts réputés comme Kleiner Perkins. Visiblement, ses ambitions sont grandes, et il veut accompagner des entreprises y compris à leur tout début.

Element Partners, lui, avait déjà comme cible principale les cleantech, mais veut miser plus gros : il vient de boucler un second fonds de 486 millions de dollars, pour se renforcer dans ses secteurs de prédilection, à savoir l’efficacité énergétique, le traitement des eaux et les énergies propres.

Element Partners fait partie du réseau du très grand fonds polyvalent Draper Fisher Jurvetson, qui gère 56 milliards de dollars à travers 60 portefeuilles.