Les Français séduits par les énergies renouvelables, mais freinés par leur coût (sondage)

Print Friendly, PDF & Email

 

 

17% des Français possèdent un équipement permettant d’utiliser des énergies renouvelables pour leur consommation d’énergie (pour plus de la moitié, un équipement permettant de brûler du bois). Et 16% envisagent d’en acquérir un dans les douze prochains mois (pour près de deux tiers d’entre eux, un équipement solaire), selon un sondage réalisé par l’institut BVA pour l’Ademe en juillet dernier.

 

Les principales motivations des « pionniers » sont l’envie de faire des économies (pour 56%) et l’envie de faire quelque chose pour la planète (38%). Une personne réticente sur deux évoque le coût de l’installation des équipements comme principal frein. Viennent ensuite des problèmes techniques susceptibles de rendre l’installation difficile, voire impossible (pour 25%).

 

Quels sont les facteurs susceptibles de favoriser le développement des énergies renouvelables ? La baisse du prix des équipements à installer arrive en tête (pour 52%) devant l’accélération du réchauffement climatique (51%) et l’augmentation de la rentabilité des énergies renouvelables liée à l’augmentation du prix des autres énergies (43%).

 

Une écrasante majorité de Français trouve également intéressante la possibilité d’obtenir de ses fournisseurs une énergie 100% renouvelable. Et là, le prix semble moins poser problème : 44% se déclarent même prêts à payer plus pour bénéficier d’une telle offre. Le surcoût accepté est, en moyenne, de 12%. Un résultat en ligne avec une autre enquête sur les énergies renouvelables, menée au niveau européen et publiée par la Commission européenne.

 

Le sondage montre également que 97% des Français sont favorables à la croissance des énergies renouvelables, perçues comme respectueuses de l’environnement (pour 76%) mais aussi économiques (53%). Le solaire est l’énergie à développer en priorité (pour 70%) suivi par l’éolien pour 54%, contre 60% en 2005 : un retrait ce qui tend à montrer que les polémiques sur l’éolien (néfaste pour les paysages…) font leur chemin dans l’opinion.

 

 Accéder à l’intégralité du sondage ici.