Un yatch hybride pour les (très) riches

Print Friendly, PDF & Email

Naviguer sur un yatch hybride : ce sera peut-être un « must » demain pour les très riches, qui placent de plus en plus leurs argent dans les greentech. C’est en tout cas le pari du constructeur italien Ferretti, spécialisé dans les bateaux de luxe. Il a conçu le premier yatch hybride de plus de 20 pieds de long, le « Mochi craft long range 23 », qui a obtenu la certification RINA « green star clean energy and clean propulsion ».

Ce bateau à trois ponts utilise un système de propulsion hybride (diesel-électrique, avec des batteries et un générateur). A une vitesse de 30 Km/heure et au diesel, il émet 10 kg de CO2 par mille marin. Mais en mode hybride, ses émissions de CO2 chutent à moins de 0,5 Kg par mille marin.

Outre son impact positif pour l’air et pour la propreté de l’eau, ce joyau des mers est également très silencieux, un atout pour ses occupants mais aussi pours les riverains des ports. Les amateurs devront débourser plus de 3 millions d’euros. Le prix d’une navigation écologique.

(Photo : Ferretti)